Publié le 17/12/2021

La valse des étiquettes, comme dans les années 20 en Allemagne, est surtout la marque d’une inflation extrême. L’augmentation du niveau général des prix témoigne, le plus souvent, de la bonne santé de l’économie, pourvu qu’elle reste sous contrôle. La pandémie de Covid, qui frappe par vagues successives, est venue compliquer la tâche des banquiers centraux. L’inflation n’est pas transitoire, a admis la Fed. Si les prix continueront à augmenter l’an prochain, le pic semble passé. Aux Etats-Unis, trois hausses de taux d’intérêt, de 0,25% à chaque fois, sont prévues en 2022. Pas de quoi affoler les marchés d’actions.

Si vous cliquez sur ce lien il s’ouvrira dans un nouvel onglet (ou une nouvelle fenêtre).

Article écrit par Les Echos et publié le 17/12/2021 – © Copyright les echos-2021